Le 10e congrès arabe d’astronomie et des sciences spatiales.

« Le rôle de l’astronomie et de l’espace dans le développement des sociétés contemporaines »

La société astronomique d’Oman (OAS) a reçu le 10e congrès de l’Union Arabe d’Astronomie et des sciences spatiales (AUASS) en collaboration avec  l’Union astronomique international (IAU), la NASA, l’Agence Spatiale Européenne (ESA), l’UNOOSA ET L’ISNET du 5 au 8 février 2012 à sultanat Oman. Le thème des conférences choisies est le rôle de l’astronomie et l’espace dans le développement des sociétés contemporaines. Ce congrès continue l’initiative de l’AUASS à rassembler des astronomes professionnels et amateurs pour échanger et partager leurs connaissances dans les domaines de l’astronomie et des sciences de l’espace. Trente-neuf pays et plus de deux cents  participants, chercheurs ou amateurs, de par le monde arabe,  ont contribué à la réussite de cette rencontre.Image

Le congrès est composé de plusieurs sessions à thèmes variés. On trouve par exemple les sciences de l’espace pour les enseignants (la gestion des risques par les Satellites LEO), les expériences de vulgarisation dans les clubs d’astronomie arabes ( le petit débrouillard, la SAT, Sirus Alger, Club astronomique pour les filles à l’Université Fahd ibn azziz en Arabie Saoudite), l’histoire et la culture arabe en astronomie  (Stellarium, eddira, satellites pour localisation dans le Haje) et bien entendue des recherches et thèses  dans des universités arabes qui traitent de la matière noire, des Supernovae, des Galaxies, de l’ âge des amas d’étoiles, des étoiles binaires, des neutrinos et même  des étoiles étranges !.

Une soirée d’observation astronomique a été programmée la troisième nuit. Des amateurs de l’association astronomique d’Oman ont installés des télescopes dans la banlieue de Muscat, à 15 minutes de route. Vénus, Jupiter et la lune étaient présents dans le ciel d’Oman pour faire rêver, comme toujours, les astronomes et participants. C’était une occasion pour observer, rencontrer et discuter entre les participants tant amateurs et que professionnels.

La société astronomique de Tunisie (SAT), association scientifique a but non lucratif, a participé à ce congrès. Elle a présenté dans son stand ses calculs d’éphémérides locales et une conférence d’introduction historique et d’initiation aux lois qui gouvernent le mouvement des objets célestes et naturels en astronomie et des objets artificiels (les satellites) en astronautique,  intitulée « De l’Astronomie à l’Astronautique ».

Image

À la fin du congrès, l’AUASS a établi des recommandations et un agenda pour la continuité et le soutien de cette rencontre inter-arabe.  Le prochain congrès sera accueilli par les Émirats Arabes Unies à Echarika en 2014, le congrès Inter islamique en 2013 aura lieu en Jordanie et la 5e rencontre de jeunesse en 2012 à Palestine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s